La nature

Le Val Bavona pénètre sur plusieurs kilomètres dans le coeur des Alpes et offre de nombreux aspects particulièrement intéressants du point de vue ethnographique, paysager et naturalistique. La partie supérieure de la vallée se caractérise par un vaste paysage alpin avec de grands glaciers et une flore silico-calcicole très diversifiée. On y trouve des lacs alpins très suggestifs et quelques marais d'importance cantonale. La partie inférieure de la vallée présente un profil en U et des formes classiques de façonnement des roches cristallines des couches penniques.

Une grande partie du fond de la vallée est occupé par une zone alluviale d'intérêt national où les successions alluvionales sont bien représentées, depuis les grèves sans végétation, aux forêts de bois dur, où l'aulne blanc en particulier trouve des milieux propices à son développement. Le régime hydrique de la rivière Bavona reste toutefois très marqué par les exploitations hydroélectriques.

L'aspect sauvage de la vallée est accentué par la présence d'énormes blocs de rochers à l'embouchure des vallées latérales suspendues, des éboulis et par des parois rocheuses verticales. La célèbre chute d'eau de Foroglio constitue un élément marquant dans le paysage. La forêt de plaine est composée essentiellement d'un mélange de peuplements de feuillus, où domine, selon les endroits, le frêne, le châtaigner, le tilleul ou le bouleau. Les zones agricoles extensives qui permettent de garder des milieux structurés comme autrefois sont d'un grand intérêt naturalistique. Sur les versants de la vallée, les forêts sont essentiellement des peuplements mixtes de feuillus, des hêtraies et à plus haute altitude des mélézins.

Le paysage anthropique typique est resté en grande partie intacte, avec des constructions en pierre sèche très bien préservées. Depuis 1990 la Fondazione Valle Bavona (FVB) s'occupe de la gestion de ce territoire en collaboration avec la Commune de Cevio, les bourgeoisies de Bignasco et de Cavergno et des privés.